Enfin, on a eu des courses! Une fin de semaine complète en ce qui me concerne à l’animation avec mes présences au micro à Granby, St-Marcel et à Vallée Jonction pour la première fois, dimanche. Voici quelques échos des puits et ailleurs.

 

GRANBY

-On avait hâte de revoir en piste les Empire Super Sprints pour la deuxième fois de la saison à Granby. Un grand absent, soit Coleman Gulick, gagnant de l’épreuve de début de saison. Un peloton complet de 24 Sprints dans les puits et encore une fois une belle foule dans les gradins pour voir ces voitures très populaires…

-Conditions de piste extrêmement collantes tout au long de la soirée, si bien que Bruno Cyr en Pro Stock et Chris Jones en Sprints ont établi des nouvelles marques au tour qui tenaient tous deux depuis 2013. Un bel exploit…

-D’ailleurs, le Gentil Géant de St-Georges-de-Beauce a connu une autre soirée spectaculaire avec la victoire en finale. Cyr connaît la meilleure fin de saison de sa carrière…

-Quelques controverses chez les Modifiés, dont la disqualification de Kayle Robidoux pour la finale de la série DIRT 358 deux semaines plus tôt pour une pièce de carburateur illégale. La feuille affichée à l’aire d’inspection a fait réagir. Robidoux a perdu la moitié de sa bourse et la moitié de ses points pour avoir failli à l’inspection…

-On reparlera encore longtemps de l’accident entre Simon Perreault et Steve Bernier. La séquence a été revue maintes fois et je suis juste content que le pire ait été évité dans le cas de mon garagiste de Longueuil. La voiture était en si piteux état que même la tôle recouvrant le toit s’est détachée. On pouvait très bien voir Simon bouger à l’intérieur de son bolide. Perreault a montré beaucoup de cran de revenir à l’action dès le lendemain dans sa deuxième voiture. N’ayez crainte, un Bicknell flambant neuf est déjà en commande…

-Bernier a subi les foudres de la direction de courses en se faisant montrer le drapeau noir. Refusant d’obtempérer, Bernier a été disqualifié. Ce faisant, il perd ses points et sa bourse de la soirée. S’il avait gagné les puits directement, il aurait reçu les points et la bourse d’une dernière place. Le plus vieux des frères Bernier n’est donc plus dans la course au championnat de la piste.

-David Hébert se trouve donc en bonne posture pour devenir le premier coureur modifié de l’histoire de l’Autodrome à remporter un 5e championnat de piste en carrière. Le technicien de St-Damase s’est pris pour Kyle Busch en invitant la foule  à continuer de le huer. Je me croyais à un spectacle de la WWE pendant un court instant…

-Dany Gagné n’a pas aimé du tout la manœuvre de Martin Pelletier en fin de courses vendredi et le lui a fait savoir au micro de Dave Paryzo. Le revanche du 90 s’est faite de la plus belle façon qui soit dès le lendemain au RPM. Sa deuxième place juste devant Pelletier lui a permis de remporter le court championnat de la piste par un seul petit point…

 

RPM SPEEDWAY

 

-Très longue soirée de courses avec 7 classes au programme. Un peu trop à mon avis. Les puits débordaient pas mal, et nous n’avons pas pu éviter de franchir le cap des 23h en raison du grand nombre de tours à compléter. Ce qui a changé les données, c’est que nous avons dû devancer la présence en piste des Slingshots en raison de l’obscurité qui s’en venait. Une grosse demi-heure a été perdue à ce moment-là puisqu’ils ont l’habitude de rouler à l’intermission. Des ajustements à prévoir la saison prochaine…

 

-Le nouvel estrade installé à l’entrée de la courbe 1 a été bien apprécié par les amateurs. On s’y trouve très près de l’action et ce sont des estrades confortables. Un autre estrade du même type sera installé à temps pour le programme des gros blocs du 9 septembre.

 

-Nouvelle politique concernant l’alcool au RPM. Les dirigeants de la piste craignent de perdre leur permis d’alcool en se montrant trop permissifs quant à la consommation de boisson sur le site. Dorénavant, il est possible que des fouilles soient faites à l’entrée de la piste pour ceux qui se déplacent avec leur voiture jusque dans les puits.

 

-Bon peloton d’une vingtaine de voitures en Sportsman. Je sais que Dominic Lussier s’est beaucoup gratté la tête depuis la saison dernière pour essayer d’amener davantage de bolides de cette catégorie sur son circuit le samedi soir. C’est encourageant en vue de l’an prochain. Il est faux de prétendre que ça brasse plus au RPM qu’ailleurs en raison de l’étroitesse du circuit. La piste est en bon état et ça course «clean»…

 

-De sérieux ennuis de moteur ont empêché l’équipe du 21 d’Alex Vigneault de Trois-Rivières de nous visiter samedi. Le bruit courait que le paternel avait acheté un moteur flambant neuf pour compléter la saison. Au diable les dépenses, allons aux courses!

 

-Sans trop faire de bruit, les recrues Josianne Plante et Mathieu Laramée effectuent du bon travail à leurs premières armes en Modifiés…

 

-C’était bien de revoir des sourires dans le clan des Therrien après la bonne performance du plus jeune de la famille, Alex, en finale avec une 3e place. Comme me le disait le jeune Therrien au micro, des moteurs brisés vont forcer la famille à faire des choix déchirants à savoir qui va embarquer sur la piste pour compléter la saison. Clément devra visiblement prendre son mal en patience…

 

-Le cœur était à la fête dans le clan Brouillard, samedi soir. Quelle performance du «Silver Bullet» dans la finale de 50 tours. Un premier podium cette année pour Brouillard, qui souffre terriblement au dos depuis le début de la saison. Sylvie a trouvé la recette miracle!

 

-Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Un dicton parfait pour résumer la soirée de Steve Bernard qui a profité des ennuis moteurs de David Hébert et ainsi conserver son titre de champion du RPM. Le «Cowboy» disait après les courses qu’il avait échappé plusieurs championnats au fil des années en raison de problèmes du même genre. Un moteur préparé par Stéphane Michaud a tenu le coup jusqu’à la fin cette fois-ci.

 

-Claude Cournoyer n’est plus le seul à «challenger» Pierre-Olivier Brault en Sport Compact. Dominik Blais a impressionné dans une toute nouvelle voiture samedi pour aller chercher la victoire devant le «Monster»…

 

-Jordan Poirier a démoli sa voiture en qualifications et on n’a pas été en mesure de le voir disputer la finale. Pas grave, «Little Fireball» a sauté dans la voiture Hot Wheels mauve de mononc Steve le lendemain à Vallée Jonction pour terminer sur la 3e marche du podium. Il a du talent, celui-là…

-Domination de Steve Poirier pour une autre victoire de la boule de feu de St-Mathieu-de-Beloeil au RPM. Poirier est l’un des plus grands gentlemen que la terre battue ait connue. Un ambassadeur pour le stock car dans la province…

-Le petit gars de Victo, Yan Bilodeau, a été sensationnel dans la grande finale Sprint Car avec une belle deuxième place. Toute une famille de courses que celle des Bilodeau. Le gars de Victo que je suis était bien fier…

 

Vallée Jonction

 

-J’ai accepté l’invitation de Martin Roy Jr et des gens de l’Autodrome Chaudière pour assister à la première visite des Empire Super Sprints sur piste asphaltée en Beauce. J’ai été impressionné par les installations, mais surtout par le paysage. Un endroit qui mérite d’être visité…

 

-Vous le savez sûrement, je suis un vrai gars de terre battue. Sans être réfractaire à l’asphalte, disons que si j’ai à choisir, c’est certain que vous allez me voir avec des lunettes anti-poussière, plutôt qu’avec des lunettes de soleil en milieu d’après-midi! N’empêche, j’ai adoré ma journée et j’ai été surpris par la compétition en piste dans toutes les classes.

 

-C’est l’Ontarien Matt Billings qui est venu chercher la victoire. L’ancien pilote modifié est venu prendre la mesure de Poirier en milieu d’épreuve au large pour prendre ensuite une demi-piste d’avance sur ses plus proches poursuivants. Il s’agissait de sa première victoire à vie sur asphalte, et aussi sa première avec l’équipe #36 de Mike Stelter.

-Les pilotes ont eu énormément de plaisir à s’asperger de champagne après la course. Les Poirier s’en sont donné à cœur joie sur Billings qui n’a jamais été capable de sabler sa bouteille!

 

-En regardant les Sprints rouler sur l’asphalte, je me suis demandé quel genre de spectacle nos Modifiés 358 donneraient à Chaudière. Je sais que l’expérience a déjà été tentée à Sanair et au défunt Autodrome Saguenay il y a plusieurs années, notamment. Je suis persuadé qu’une épreuve hors compétition avec de bonnes bourses et des pneus «extra hard» nous donnerait tout un spectacle. Je vais soumettre l’idée. Pourquoi pas?

 

-Semaine de congé en ce qui me concerne le week-end prochain et pour cause. Je convolerai en justes noces samedi prochain. Retour au micro pour une dernière fin de semaine les 8-9 septembre pour la série Super DIRT Car. Je souhaite donc une belle fin de semaine de championnats à toutes les équipes en lutte!