C’était soir de première en cette saison 2019 alors que pour une première fois cette année, c’est sous le soleil que les courses étaient présentées. Devant la meilleure foule de la saison, le pilote de Sparrowbush dans l’état de New York Billy VanInwegen est venu remporter sa première victoire de la saison lors de la finale chez les Empire Super Sprints. En Modifié, Yan Bussière est venu mettre fin à une disette de plus de 7 ans pour remporter la victoire alors que chez les Sportsman, Alex Lajoie a remporté une 2e victoire consécutive.

 

C’est plus de 28 Sprint Cars qui ont répondu à l’appel ce soir et parmis eux, le spectaculaire Chuck « The Cobra » Hebing faisait un retour chez nous alors que ce dernier ne faisait plus les courses au Québec depuis quelques saisons. Après avoir vu Brett Wright, Dale Gosselin et Chris Jones remporté les qualifications, les amateurs ont eu droit à une belle présentation avant la finale de 25 tours chez les Empire Super Sprints. Dès le départ de la finale, un incident impliquant Bryan Cloutier vient mettre fin à sa course de la recrue suite à un contact avec le mur intérieur. À la relance, Chuck Hebing et Steve Poirier prennent la mesure de Chris Jones et se font la lutte jusqu’au 4e tour alors que le pilote de St-Mathieu de Beloeil prend la tête de la course. Au même moment, Billy VanInwegen se place au 3e rang et part à la chasse de Poirier. L’Américain est très rapide et au 11e tour, il prend la mesure de Poirier pour la première position. Derrière eux, Paulie Colagiovanni et Jordan Poirier prennent tour à tour la mesure de Hebing. Au bout des 25 tours, Billy VanInwegen est le premier à croiser le fil d’arrivée devant Steve Poirier et Paulie Colagiovanni. Il faut souligner la belle performance de Jordan Poirier qui prend le 4e rang. Chez les Québécois, outre les Poirier, Dale Gosselin a pris le 11e rang, Bryan Cloutier le 18e et Guillaume Neiderer le 21e. Alex Vigneault et Yan Bilodeau n’ont pas participé à la finale.

 

En Modifié, les spectateurs ont assisté à la course la plus spectaculaire de la saison. Dès la tombée du drapeau vert, les luttes ont fait rage dans tout le peloton. Steve Bernard et Michael Parent ont été les premiers à offrir une lutte endiablée aux amateurs alors que les 2 Granbyens ont lutté pendant plusieurs tours pour la première position. C’est finalement au 10e tour que Bernard a pris la 1ere position. Parti 8e, Yan Bussière remonte le peloton et fait son entrée dans le top 5 au 13e tour. Le top 3 est alors composé de Bernard, Michael Parent et Jean-François Corriveau. Partis loin dans le peloton, les Bernier, Hébert et Pelletier remontent les positions. Au 24e tour, Corriveau prend la mesure de Parent puis 4 tours plus tard Bussière fait de même. Au 31e tour, le drapeau jaune est déployé et le peloton est ainsi resserré. Dès la relance, Yan Bussière prend la mesure de Bernard et ce sera le dépassement de la victoire alors que le 21 ne sera plus inquiété lors des 9 derniers tours pour remporter sa première victoire au Québec de l’année. Bernard termine 2e devant Corriveau. Après des remontées impressionnantes, Steve Bernier et David Hébert complètent le top 5. Alain Boisvert, Jean-François Corriveau et Claude Brouillard avaient remporté leur qualification en début de soirée.

 

En Sportsman, Alex Lajoie a profité de la chance lors de l’inversion des positions de départ alors qu’il s’est retrouvé en pôle. Dès le départ, Lajoie garde la première position mais Steve Turcotte lui met beaucoup de pression. D’ailleurs, Turcotte surprend Lajoie au 5e tour mais le vétéran reprend aussitôt son dû. Un des favoris pour remporter le Championnat, Félix Murray voit sa course prendre fin au 7e tour suite à un contact avec une autre voiture et le muret intérieur. À la relance, les deux frères Racine sont impliqués dans un accrochage et ce sera la fin des émissions pour les 2. Lorsque Benoit Savoie redonne le drapeau vert, Jérémy Roy fait son entrée dans le top 3 et un tour plus tard, il prend la mesure de Turcotte pour la 2e place. Pendant que Roy tente de se rapprocher de Lajoie, derrière les luttes sont nombreuses. Éric Lefebvre, André Manny et Patrick Picotin se font une belle lutte pour le 4e rang. Au dernier tour, alors que Roy est très près de Lajoie, il tente le tout pour le tout mais se bute à un retardataire et un contact s’en suit. Poursuivant sa route, Roy vient quand même très près de dépasser Lajoie mais c’est le pilote de la voiture 33 qui a le meilleur par moins de 29 centièmes. Steve Turcotte termine avec une très satisfaisante 3e place alors qu’Éric Lefebvre et André Manny complètent le top 5. Pour Manny, c’est un excellent résultat puisqu’on sait que ce dernier avait dû mettre sa carrière de pilote en veilleuse suite à des problèmes de santé. Les épreuves qualificatives avaient été remportées par Éric Lefebvre, Félix Roy et André Manny.

 

Nous vous invitons vendredi prochain le 7 juin alors que ce sera la première manche de la série canadienne Side Panels. Pour l’occasion, les Modifiés arboreront un look différent alors que des panneaux seront ajoutés à la carrosserie. Il sera intéressant de voir si ces éléments aérodynamiques permettront aux pilotes de s’approcher des records de temps au tour. Les Sportsman et les Pro-Stock seront aussi à l’horaire ainsi que les Sport-Compact pour qui ce sera le début du Challenge Sport-Compact. Tommy Lavallée Autodrome Granby

 

Tommy Lavallée

Relationniste Autodrome Granby