Tout au long de la saison morte, nous produirons des textes vous permettant de mieux connaître les pilotes des différentes catégories évoluant à l’Autodrome Granby. Le top 10 au classement en fin de saison dans chaque classe aura droit à un texte. Cette chronique sera publiée à raison de 2 textes par semaine.

 

À l’occasion de la dernière chronique du mois de novembre, le champion Modifié des 2 dernières saisons sera notre pilote-vedette. En effet, le pilote de la voiture 25* Steve Bernier a répondu à nos questions et ce texte nous permettra d’en apprendre un peu plus sur ce préparateur de voitures minutieux.

 

Steve Bernier passe énormément de temps dans un garage de courses pour préparer ses voitures mais pour pouvoir pratiquer sa passion, il se doit de travailler. Il a suivi les traces du paternel et il travaille comme opérateur de pelle mécanique. Pour les gens qui connaissent bien Steve, ils savent qu’il vit pour les courses. Il pense constamment à trouver des façons pour aller plus vite. Outre les courses, Steve est passionné par la nourriture. En effet, notre pilote-vedette adore manger!

 

Steve a grimpé les échelons des courses sur la terre-battue un à un. Il a fait ses débuts à l’Autodrome Granby en 4 cylindres à bord d’une Honda CRX. Le #25 suit Steve depuis longtemps mais ce n’était pas son premier choix. Il voulait porter le #3 comme sa date de naissance mais son lettreur de l’époque, Labrie, lui a conseillé de prendre un « vrai » numéro. C’est dès ce moment que l’association entre Steve Bernier et le numéro 25 a débuté. Au cours des dernières années, on a pu voir le pilote ajouter une étoile à son numéro. La décision a été prise de l’ajouter quand le pilote a jugé qu’il pouvait se permettre d’ajouter une étoile au 25.

 

Dans le monde des courses depuis sa jeunesse, il a pu voir plusieurs gros noms courir sur le circuit de l’Autodrome Granby. Du nombre, Denis Ruel( Late Model) et Luke Plante( Modifié) ont été ses idoles. Avec ses nombreux championnats remportés dans plusieurs catégories à Granby, on peut presqu’affirmer que la piste de la rue Cowie n’a plus de secrets pour Steve. Or, les conditions de celle-ci sont changeantes et elle amène les pilotes et équipes à se questionner à chaque semaine sur les ajustements à choisit. Quand Steve veut valider une information ou veut l’opinion de quelqu’un, c’est vers son chef d’équipe ou son frère qu’il se tourne.

 

Le 25* a amassé sa part de victoires au cours des années mais la plus mémorable pour le pilote est sans aucun doute sa victoire obtenue lors du BERT 150 en 2013. Alors en Sportsman, il avait équipé sa voiture d’un moteur de Modifié et avait offert une performance dominante. Lorsqu’on sait que la décision de participer à l’épreuve a été prise tardivement, on peut affirmer sans se tromper que cela en fut un excellente. Les courses sur terre-battue comportent des hauts et des bas. Son pire moment en carrière est sa disqualification pour boîte MSD altérée.

 

Connaissant la passion de Steve pour les courses, les chances de le voir manquer un programme sont minces. Cependant, s’il devait absolument s’absenter, c’est à son frère qu’il demanderait pour conduire sa voiture. Son plus grand rêve aux courses est que ses succès se poursuivent. De continuer à compétitionner encore longtemps en ayant le soutien de plusieurs personnes. D’être en mesure d’avoir l’énergie, la santé, les coéquipiers et les commanditaires pour continuer d’évoluer dans le sport. Présentement, il est en mesure de faire la conciliation entre les courses, le travail et la famille. Il souhaite bien évidemment que sa blonde continue de lui laisser vivre sa passion le plus longtemps possible tout en étant heureuse avec lui. Bref, Steve est présentement dans une situation gagnante et son rêve est que cela continue.

 

L’Autodrome Granby a toujours souri à notre pilote-vedette et ce n’est pas un hasard si celui-ci aime y courir. Il aime le tracé unique du circuit de même que son emplacement. Avoir du succès et perdurer dans le monde des courses demandent d’avoir le soutien de plusieurs personnes. C’est pourquoi Steve aimerait remercier son frère François qui lui fournit un bel endroit pour travailler. Il désire remercier également Gestion TBR, ses parents, les membres d’équipe qui se sont relayés à travers les années, ses commanditaires, ses supporters et ses amis. Son plus gros remerciement est cependant réservé à sa belle Mélanie qui l’endure malgré les nombreuses heures passées dans le garage au cours des dernières 18 années.

 

Présentement, l’horaire officiel de l’équipe 25* n’est pas coulé dans le béton. Steve est encore à analyser les horaires des pistes pour faire ses choix. Cependant, on peut déjà confirmer son retour à l’Autodrome Granby en 2020.

 

Merci beaucoup Steve pour le temps et bonne chance en 2020.

 

Tommy Lavallée
Autodrome Granby