Tout au long de la saison morte, nous produirons des textes vous permettant de mieux connaître les pilotes des différentes catégories évoluant à l’Autodrome Granby. Le top 10 au classement en fin de saison dans chaque classe aura droit à un texte. Cette chronique sera publiée à raison de 2 textes par semaine.

 

Notre pilote-vedette est un vétéran maintenant des courses sur terre-battue. Après une pause de quelques saisons, il est de retour et obtient du succès. Il est le vice-champion en Sportsman en 2019 à l’Autodrome Granby et sa régularité fait de lui un prétendant au titre en Sportsman en 2020. Voici le profil du #48 Patrick Picotin.

 

Comme plusieurs de ses compétiteurs, Patrick est mécanicien dans la vie de tous les jours. Cela l’aide évidemment lorsque vient le temps de travailler sur sa voiture. Avant même d’avoir son permis de conduire, il avait conduit une voiture de course. En effet, à l’âge de 14 ans, il a participé à une course en recent-modèle avec la voiture #71 de Claude Fournier. Dès son premier tour de piste, la passion de la course lui a été injectée directement dans les veines. La course n’est pas la seule passion qui habite Patrick. La chasse aux canard est une véritable passion pour lui.

 

Patrick porte le #48 sur sa voiture en l’honneur de Jimmy Johnson. Cependant, ce n’était pas son premier choix. S’il n’avait pas déjà été utilisé, le #24 aurait été le numéro de Patrick. Aux courses, lorsque Pico a besoin d’aide ou de conseils, c’est vers les frères Bernier qu’il se tourne. Il demande quoi faire à Steve avant de confirmer avec François puisque la conduite de ce dernier ressemble beaucoup plus à celle de Patrick.

 

Pour plusieurs pilotes, courir en Modifié est un rêve. Pour Patrick, ce rêve s’est réalisé et sa première course fut son plus beau moment. En effet, sa première présence en Modifié a eu lieu lors de la présence de la série Gros Bloc. De pouvoir compétitionner avec ces pilotes professionnels était un rêve de jeunesse.

 

Les Modifiés et les Sportsman ont eu l’occasion de courir sur le tracé de l’hippodrome de Québec. Malheureusement pour Patrick, sa course avait pris fin dans une clôture. Les photos donnent encore froid dans le dos puisqu’un des morceaux de bois de la clôture avait passé au travers de la voiture et cela aurait pu être dévastateur. Cet accident demeure le pire moment de Patrick aux courses. Advenant qu’il ne puisse participer à une soirée de compétition, Patrick demanderait à René Couture de conduire sa voiture. Ce serait une façon de le remercier pour tout ce qu’il fait pour l’équipe. Il l’aurait proposé également à « Bull » mais celui-ci ne veut pas.

 

Son plus grand rêve est d’avoir toujours de bons résultats mais aussi de pouvoir compétitionner encore longtemps. Régulier à Granby, il aime les vitesses atteintes sur le circuit et le fait que le puit soit à l’intérieur du circuit. De plus, le tunnel rend les choses encore plus parfaites. Une carrière aux courses ne se bâtit pas seule et c’est pourquoi Patrick tient à remercier René Couture, Éric Lamontagne (Bull), Dave Daneau, Justin Pichette de twenty two graphix, Mathieu Tessier, Stéphane Nadeau avec qui il a débuté en Sportsman, Jean-Claude Fournier qui, en lui prêtant sa voiture, a transmis sa passion et finalement tous les gens qui supportent Patrick dans son trip de courses.

 

Au niveau des plans pour la saison 2020, nous pourrons voir le #48 à chaque semaine à Granby. Le samedi soir, il parcourera les différents circuits pour faire les grosses courses tant au Canada que de l’autre côté de la frontière. Le dimanche, il sera du côté de St-Guillaume et il tentera de faire quelques présences à Cornwall.

 

Merci Patrick pour ton temps et bonne saison 2020.

 

Tommy Lavallée
Autodrome Granby